Une lecture théâtralisée d'une nouvelle d'Alain Damasio, "El Levir"

a eu lieu le 7 décembre au cinéma de Lion sur Mer.

 

"Pour un Scribe de la trempe d' El Levir, calligraphier le Livre, jusqu'au bout, sous la dictée tournante des Valets de Matière, est l'épreuve qui justifie une vie. Le texte, pourtant, s'avère étonnamment court, la manière est libre et le temps n'est en rien limité... Certes faut-il doubler la taille des lettres tous les deux mots et ne jamais répéter les supports ; certes le texte s'efface-t-il de la mémoire du Scribe aussitôt écrit pour s'inscrire dans son corps d'une très brûlante façon... El Levir le devinait. Il est prêt. À tracer les lettres sur des surfaces invraisemblables et gigantesques, à faire des murs et des mers la page concrète du Livre, s'il le faut. Puisqu'il le faut. Sauf que toute écriture exige aussi une encre. Une encre qui soit à la mesure inhumaine des surfaces..."http://www.senscritique.com/livre/El_Levir/220229#